Patrimoine

 
Patrimoine de la Préfecture des Hauts-de-Seine

#UnBâtiment #UneHistoire

La préfecture des Hauts-de-Seine a été inaugurée en janvier 1973. Elle est issue de la réforme territoriale de 1964 créant 8 nouveaux départements en lieu et place des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise.

Pour créer les préfectures des nouveaux départements, le Ministre de la Culture André Malraux confie les projets à des architectes de renom. Couplé à l’origine à des grands projets culturels,  la préfecture de Nanterre est proposée à Le Corbusier. A la mort du maître en 1965, c’est un de ses disciples, André Wogenscky qui est chargé de le mener à bien.

Alliage de béton et de verre, conçue à partir du modulor de Le Corbusier, l’œuvre de Wogenscky fait la part belle aux volumes et aux formes : il s’attache à développer des espaces de vie de qualité, tant pour les usagers que pour les fonctionnaires. Sa haute tour de 113 mètres de haut est un repère autour duquel s’organise la construction des nouveaux quartiers de Nanterre.

Le déménagement du Conseil général en 1987 et les nouveaux besoins des usagers conduisent la préfecture à s’engager dès 1990 dans un programme de modernisation pour offrir des conditions d’accueil et d’information de meilleure qualité. De nouveaux espaces sont créés, des cloisons sont installées pour répondre à l’augmentation du nombre d’agents. Au début des années 2000, des ventes aux domaines de mobilier d’origine sont organisées pour acquérir des mobiliers plus standards et plus adaptés.

André Wogenscky décède en 2004. Le Préfet Michel Delpuech, soucieux de préserver l’œuvre architecturale, témoin historique de la naissance du département, initie la réalisation d’un ouvrage en partenariat avec les archives départementales « La Préfecture des Hauts-de-Seine, une architecture des années 70 » aux éditions SOMOGY.

Une demande classement au titre des monuments historiques est déposée en 2009.

En 2012, sous l’impulsion du préfet Pierre-André Peyvel, la préfecture est proposée pour la première fois au Journées Européennes du Patrimoine. Il engage un partenariat avec le Centre National des Arts Plastiques : 6 œuvres monumentales sont accrochées dans les grands halls.

En 2014, le Préfet Yann Jounot souhaite aller plus loin en redonnant aux intérieurs l’esprit souhaité  par  l’architecte. Il recense les œuvres d’art et le mobilier d’origine encore présents pour les mettre en valeur. Il engage un partenariat avec le mobilier National, permettant de remeubler des espaces avec des pièces de designers des années 60-70. Pour affirmer le côté résolument moderne de l’architecture, il  renouvelle et développe également le partenariat avec le CNAP : de nouvelles œuvres d’art contemporains sont accrochées dans la tour.

En 2015, la préfecture ouvrira ses portes aux Journées Européennes du patrimoine pour la quatrième fois. Ses espaces d’exception seront accessibles aux visiteurs, amoureux d’histoire, d’art et d’architecture modernes.


Pour en savoir sur les journées du patrimoine (horaires, programme, inscriptions), cliquez ici


Vous pouvez découvrir toute la richesse de ce lieu à l’occasion des Journées du Patrimoine et de l’opération Hauts-de-Seine Autrement, pour en savoir plus :