Gaz à effet de serre

 

Dans le secteur industriel, les émissions de gaz à effet de serre se décomposent en émissions issues de la combustion (71%) et en émissions issues des procédés (29%). La réduction de rejets polluants par les industries peut s’effectuer de plusieurs manières :

-     amélioration de l’efficacité énergétique de leurs procédés

-     accroissement de l’efficacité de leurs produits et matériels

-     optimisation des émissions liées à leurs activités connexes (transports, bâtiments commerciaux ou tertiaires)

 

Evolution des gaz à effet de serre dans le secteur de l’industrie

Gaz Provenance Evolution 1990/2002
Dioxyde de carbone (CO2) Combustion du charbon, du gaz naturel et du pétrole destiné à la production d'énergie (chauffage, éclairage, …) - 5,9 %
Méthane (CH4)   - 21,5 %
Protoxyde d’azote (N2O) processus de combustion ; certains procédés industriels telle la fabrication de l'acide nitrique - 60,1 %

Gaz fluorés :

-   Chlorofluorocarbones (CFC)

-   Hydrochlorofluorocarbures (HCFC)

-   Hexafluorure de soufre (SF6)

-   Hydrocarbures perfluorés (PFC)

-   Hydrofluorocarbones (HFC)

-   (NF3)

Procédés de production ou de  transformation de métaux ; production des gaz frigorigènes (HFC) et de solvants ; utilisation de gaz frigorigènes dans les procédés industriels, de gaz d’expansion de mousse et de propulseurs d’aérosols - 51,7 %
Total   - 18,6 %

  Source : Citepa – Inventaire UNFCCC – Décembre 2003 – Format PNLCC.

Entre 1990 et 2002, on assiste à une forte réduction des émissions du protoxyde d’azote (N2O), des fluorés et du méthane (CH4), et à une diminution de seulement 5,9 % des émissions de CO2.

Cette faible baisse du CO2 s’explique par une réduction peu importante des consommations d’énergie dans le secteur de l’industrie. Toutefois, globalement, la baisse des émissions polluantes liées à l’industrie s’évalue à 18,6 %.