Actualités

Lutte contre la prolifération de l'ambroisie à feuilles d'armoise

 
 
Lutte contre la prolifération de l'ambroisie à feuilles d'armoise

L’ambroisie est une plante annuelle envahissante, dont le pollen est à l’origine de fortes réactions allergiques.

Cette plante s’installe préférentiellement sur les sols nus ou remaniés : chantiers, talus de routes et de voies ferrées, bords des rivières ou encore terres agricoles où elle constitue une source de nuisance et de perte de biodiversité.

Au moment de la floraison vers août-septembre, elle libère des grains de pollen transportés par le vent que l’on inhale en respirant. Quelques grains de pollen par mètre cube d'air peuvent déclencher des symptômes graves chez les personnes sensibilisées.

Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie provoque l’apparition ou l’aggravement d’asthme (pour les personnes sensibles, il suffit de quelques grains de pollens dans l’air pour que les premiers symptômes apparaissent). L’allergie à l’ambroisie peut apparaître après plusieurs années d’exposition à son pollen et jusqu’à 5% de la population francilienne pourrait être ou devenir allergique à l’ambroisie si rien n’est fait.

En Ile-de-France, l’ambroisie est encore rare et l’enjeu, pour les années à venir, est que cela reste le cas.

Le département des Hauts-de-Seine est encore à ce jour à un stade où l'implantation peut être évitée par des mesures de prévention et de lutte intervenant le plus précocement possible. L’une de ces mesures, simple à mettre en œuvre, consiste en la destruction systématique des plants d’ambroisie avant la période de floraison (fin juillet), supprimant ainsi les pollens et limitant la reproduction de la plante.

Le préfet des Hauts-de-Seine a pris en novembre 2021, sur proposition de l’ARS, un arrêté rendant obligatoire la destruction de l’ambroisie par les gestionnaires de domaines publics de l’Etat et des collectivités territoriales, les maîtres d’ouvrage lors de la réalisation de travaux, ainsi que les particuliers. Chaque commune est encouragée à désigner une personne relais, qui sera l’interlocuteur privilégié sur ce sujet au sein de la commune.  

Afin de faciliter la surveillance, une plateforme nationale est accessible à tous et permet de signaler la présence de cette plante (depuis un smartphone, un ordinateur ou au téléphone) : http://www.signalement-ambroisie.fr/

Le signalement est simple !

Collectivités, entreprises, agriculteurs, particuliers : la lutte contre la prolifération de l’ambroisie est l’affaire de tous !

Consultez la plaquette

Pour plus d’informations :

FREDON Ile-de-France : https://www.fredonidf.fr

Observatoire des ambroisies : https://ambroisie-risque.info/observatoire-des-ambroisies/

Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) : www.pollens.fr