Actualités

Sécheresse dans les Hauts-de-Seine

 
 
Sécheresse dans les Hauts-de-Seine

Adoptons ensemble les bons gestes pour modérer notre consommation d’eau.

Situation au 2 août 2022

Les précipitations observées depuis l’automne 2021 sur une grande partie du territoire métropolitain y compris sur l’Île-de-France ont été inférieures aux normales. Le déficit pluviométrique s’est accentué au printemps, du fait des conditions météorologiques particulièrement sèches et des températures supérieures aux normales. Ces conditions ont eu pour conséquence un étiage des cours d’eau relativement précoce.

Le débit de la Seine est ainsi passé sous le seuil de vigilance fixé à 81 m³/s à la station de Paris-Austerlitz. En vertu de l'arrêté-cadre interdépartemental du 11 juillet dernier, le franchissement de ce seuil implique le passage au niveau 1 dit de « vigilance » sécheresse. Cet arrêté-cadre, qui couvre le territoire de Paris, des Haut-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val de Marne, a pour objet de définir en concertation avec les acteurs tels que les collectivités, la chambre d'agriculture ou les associations représentant les usagers, et après consultation du public, les niveaux de seuils d’alerte pour les ressources en eau et les mesures que le franchissement de ces seuils appelle.

L’arrêté n°2022/DRIEAT/SPPE/065 du 4 août 2022 constate le dépassement de ce seuil et met en œuvre des mesures de surveillance des milieux et de sensibilisation des usagers pour les inciter à adapter leur consommation d’eau et à économiser la ressource.

Il est ainsi recommandé à l’ensemble des usagers (particuliers, collectivités, services publics, entreprises, industriels) d’adopter une gestion économe de l’eau afin de préserver la ressource. Il convient notamment de :

  • limiter les usages d’ordre secondaire : nettoyage des voitures, lavages extérieurs… ;
  • réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité ;
  • réduire les consommations d’eau domestique ;
  • limiter les arrosages des espaces verts et éviter l’arrosage aux heures les plus chaudes.

Le niveau de vigilance ne s’accompagne pas de mesures de restriction obligatoires.

Il s’applique à la ville de Paris et aux communes des départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

En complément, concernant le Val-de-Marne, les communes de Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes doivent continuer à appliquer l’arrêté préfectoral n°2022/02609 du 21 juillet 2022 actant le franchissement du seuil de crise du Réveillon et définissant les mesures associées au niveau de crise.

La gestion de la sécheresse

Le dispositif de gestion de la sécheresse a pour but d’assurer les usages prioritaires de santé, de sécurité et d’alimentation en eau potable, dans le respect des équilibres naturels, lorsque la situation hydrologique ne permet plus de garantir l’ensemble des usages consommateurs d’eau.

Il comprend 4 niveaux ; vigilance, alerte, alerte renforcée et crise, pour lesquels sont définies progressivement des mesures de sensibilisation, de limitation et de suspension des usages non prioritaires.

Un arrêté inter-préfectoral appelé arrêté-cadre définit les mesures de limitation progressive des usages de l’eau en période de sécheresse dans les quatre départements de Paris proche couronne (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne).

Il définit les conditions de déclenchement de la mise en œuvre des mesures de restriction ainsi que les usages concernés selon le niveau de gravité de la sécheresse (arrosage d’espaces verts, nettoyage des voiries ou des véhicules, remplissage de piscines, irrigation, etc.)

 


Pour plus d’information :